Accueil Fiches métiers Devenir ingénieur informatique

Devenir ingénieur informatique

Un ingénieur informaticien en plein travail

Si les métiers de l’Informatique et du Web sont en développement constant, les évènements récents ont mis l’accent sur l’importance des réseaux et de la cybersécurité des entreprises, générant une augmentation de la demande d’ingénieurs informaticiens sur ces secteurs.

Pourquoi envisager ce métier ?

Les entreprises doivent adapter leur stratégie à l’augmentation des cyberattaques, aux nouveaux besoins en capacité de traitement de données. Il leur faut développer des réponses rapides et adaptées, avec des systèmes informatiques mieux sécurisés, permettant un redémarrage rapide des activités.

Pour répondre à ces demandes, le rôle de l’ingénieur informaticien est essentiel. Il assure la sécurité et la maintenance des systèmes informatiques des entreprises, leur optimisation et leur développement, pour les adapter aux besoins en constante évolution de ce secteur.

Ingénieur informaticien : hard skills et soft skills

Sans surprise, la maitrise des langages de programmation et des spécificités techniques fait partie des hard skills (compétences techniques) attendues par les recruteurs. Concernant les soft skills (compétences comportementales), sont appréciées les qualités suivantes :

  • rigueur ;
  • capacité d’analyse ;
  • sens de l’organisation.

Ces qualités sont essentielles dans un secteur d’activité de pointe, où il est nécessaire de maitriser les évolutions de son environnement, et de maintenir une veille constante pour pouvoir réagir rapidement à tout événement imprévu et impactant les systèmes de l’entreprise.

Sont attendues également des qualités en matière de :

  • communication ;
  • créativité ;
  • curiosité.

Souvent sollicité pour intervenir dans les différents services de l’entreprise, l’ingénieur informaticien doit communiquer de façon régulière avec les autres équipes, dans une logique de veille, mais aussi de prévention et de formation des autres collaborateurs de l’entreprise. Passer d’une mission à une autre, résoudre des problèmes, chercher de nouvelles façons de travailler, font partie du quotidien de l’ingénieur en informatique, qui devra faire preuve de créativité et de curiosité.

Le métier d’ingénieur informatique requiert également des qualités d’adaptation et de polyvalence pour assurer les différentes missions qui dépendront de son lieu d’exercice : entreprise ou SSII (société de services en ingénierie informatique).

Un métier à multiples facettes

Généraliste ou spécialiste

Un ingénieur informaticien généraliste intervient dans les entreprises de type PME. Il est responsable des services informatiques. Gérant la veille et la maintenance du parc de matériels de l’entreprise, ses tâches sont multiples puisqu’il est amené à être force de propositions auprès de sa hiérarchie, concernant les évolutions à apporter dans le développement informatique et logiciel. Il peut également envisager de se consacrer à d’autres missions.

Différentes spécialités

S’il intervient dans de grandes entreprises, ou dans une SSII, l’ingénieur en informatique pourra se spécialiser :

  • l’ingénieur informaticien en systèmes d’informations prend en charge la maintenance du système informatique d’une entreprise, l’installation des logiciels, leur actualisation ;
  • l’ingénieur informaticien réseaux et télécoms cible son intervention sur les moyens de communication de l’entreprise (internet, téléphone) ;
  • l’ingénieur informaticien de gestion se concentre plus particulièrement sur la gestion de données des entreprises ;
  • l’ingénieur en informatique industrielle se spécialise dans la programmation des machines ou automates des ateliers de production.

D’autres spécialités existent, comme ingénieur informaticien internet et multimédia, ou celui en développement logiciel.

Les études permettant de devenir ingénieur informatique

Il est possible de commencer à se former dès le lycée, par le biais des enseignements de spécialités. Deux options sont proposées :

  • mathématiques, numériques et sciences informatiques ;
  • sciences de l’ingénieur.

Elles permettent au futur étudiant de se familiariser avec les langages et les matériels.

Après le bac, le Bachelor Universitaire de Technologie en Informatique (BUT), en 3 ans, permet de s’inscrire ensuite dans une école d’ingénieurs. L’intégration est possible directement en Post Bac. Une année de prépa est souvent nécessaire pour se préparer aux concours d’entrée des écoles d’ingénieurs. Ces écoles délivrent un diplôme d’Ingénieur informatique.

Il existe à l’université des licences spécialisées en informatique :

  • licence pro ASUR (administration et sécurité des réseaux) ;
  • licence sciences technologies santé mention informatique.

Après ces licences, les étudiants peuvent demander à intégrer différents masters en informatique et démarrer une spécialisation avant la fin de leur cursus :

  • master sciences et ingénierie informatique ;
  • master – informatique – ingénierie systèmes et logiciels.

Des écoles d’informatique proposent également de préparer au métier d’ingénieur en informatique.

La fonction d’ingénieur informaticien est également accessible dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Pour les personnels détenant déjà des compétences dans ce secteur, une demande de validation des acquis de l’expérience (VAE) est envisageable. Pour les autres, l’inscription à l’université ou en école d’ingénieurs, dans les filières citées précédemment, est réalisable, y compris en alternance. Une remise à niveau peut être nécessaire.

Le salaire d’un ingénieur informaticien

Un ingénieur informaticien débutant peut prétendre à une rémunération brute mensuelle d’environ 3000 euros. Pour un ingénieur confirmé, il est possible d’atteindre un salaire de 6000 à 7000 euros bruts. Des évolutions sont possibles : chef d’équipe, directeur informatique, voire DSIN (directeur des services d’information et du numérique).

Articles similaires

Commenter