Accueil Conseils utiles Choisir son métier : 6 conseils pour trouver votre vocation

Choisir son métier : 6 conseils pour trouver votre vocation

Quelle direction prendre pour sa carrière professionnelle ?

En tant que futur étudiant ou encore professionnel en reconversion… choisir son métier n’est pas chose aisée et il arrive que l’on mette du temps à trouver ce qui nous motivera une grande partie de notre vie.

Aujourd’hui, les possibilités sont pourtant infinies en raison du grand nombre de formations disponibles. Voici 6 conseils qui vous aideront à opter pour un travail plutôt qu’un autre.

1. Établir un point de départ

Lorsqu’on se lance dans un nouveau projet professionnel, la première chose à faire est de définir ses envies. Ce sont elles qui participeront à déterminer la formation et le métier que l’on choisira. Pour se faire, il peut être utile de se poser certaines questions :

  • Quels sont mes domaines de prédilection ?
  • Suis-je prêt à vivre de ma passion, quitte à faire certains sacrifices ?
  • Quelles sont les raisons pour lesquelles je veux me lever le matin ?
  • À quel salaire est-ce que je veux pouvoir prétendre ?
  • Quels horaires suis-je prêt à faire ?

C’est en répondant à ces diverses demandes que vous établirez votre point de départ. La prochaine étape sera probablement de réaliser un bilan de compétences.

2. Faire un bilan de compétences

Que l’on soit en poste ou non, il est plus que recommandé de réaliser un bilan de compétences. Il s’agit d’un dispositif accessible à tous, que l’on soit salarié, en formation ou en projet de reconversion professionnelle. L’objectif du bilan de compétences et de :

  • Faire le point sur ses compétences. Cela comprend ses atouts ou encore ses motivations.
  • Explorer les pistes de reconversion.
  • Réaliser un bilan de son parcours professionnel.
  • Établir un nouveau projet et valider sa faisabilité.

Concrètement, faire un bilan de compétences s’effectue selon trois phases :

  1. La phase préliminaire, qui permet de définir et d’analyser les besoins du bénéficiaire.
  2. La phase d’investigation.
  3. La phase de conclusion.

En parallèle, il est aussi possible d’effectuer un test de métier.

3. Faire un test de métier

Le test métier, aussi connu sous le nom d’enquête métier, est une solution qui s’adresse tout particulièrement aux personnes ayant déjà un emploi. Elle permet d’effectuer des études, ainsi que des entretiens auprès de professionnels et d’organismes, permettant d’avoir une meilleure vision de sa future orientation.

Suite à cela, vous pourrez faire un test qui vous aidera à déterminer un métier vous correspondant. Mais pour que celui-ci soit efficace, il est évidemment nécessaire de répondre sans avoir dans un coin de la tête envie de faire pencher la balance vers un job plutôt qu’un autre.

4. Bien choisir sa formation

Une fois les premières prospections réalisées, il sera l’heure de choisir une formation. Elle pourra être réalisée en présentiel, notamment si vous choisissez de reprendre les études et de quitter votre travail actuel. Mais attention, réintégrer une école n’est pas à prendre à la légère.

L’avantage reste que votre emploi du temps sera défini et que vous pourrez échanger en direct avec les formateurs et vos camarades de promotion. Si vous avez toujours eu des problèmes pour travailler en autonomie depuis chez vous, il s’agit probablement de la meilleure solution. Pour les autres, il est possible d’opter pour une formation en e-learning.

5. Envisager le e-learning : une option idéale pour les personnes en poste

Si vous êtes suffisamment autonome dans votre travail, ou ne voulez/ne pouvez pas vous permettre de quitter votre poste, la formation à distance est une solution adaptée. Elle vous permettra d’aménager vos horaires de travail en fonction de votre emploi du temps.

En plus d’être flexible, cette option permet de passer plus de temps sur des notions complexes et moins sur d’autres que vous pourriez déjà maîtriser. Et cela ne vous empêchera en rien d’échanger avec vos enseignants. Par ailleurs, se renseigner sur les métiers qui recrutent peut vous donner des idées de carrière ou de reconversion professionnelle.

6. Viser les métiers qui recrutent

Parmi les secteurs qui embauchent en cette année 2022, on retrouve notamment le service à la personne et la santé. Entre les départs à la retraite, le contexte sanitaire et le vieillissement de la population, les postes vacants sont toujours plus nombreux chez :

  • Les ambulanciers.
  • Les aides à domicile.
  • Les ATSEM.
  • Les infirmiers.

Ce sont des emplois utiles qui représentent de véritables vocations au service des autres. Néanmoins, la santé n’est pas le seul secteur d’activité qui recrute. Sans parler aujourd’hui de tous les métiers à domicile rendus possibles grâce à internet, voici quelques autres exemples.

L’informatique, un secteur en pleine expansion

L’informatique est aussi une branche en pleine expansion. Entre la digitalisation des entreprises et le développement de nouvelles technologies, les opportunités sont nombreuses.

La seule condition, si vous souhaitez vous lancer dans ce domaine, est de vous spécialiser. Ainsi, vous pourrez devenir ingénieur dans l’informatique, comme dans la cybersécurité ou le social media.

La finance, secteur qui embauche le plus

Enfin, il faut savoir que la finance est le secteur qui recrute le plus. Les prévisions d’embauche sont en hausse constante.

À noter que les créations de postes concernent les cadres administratifs et financiers en majorité. Les profils recherchés sont ensuite ceux d’agents administratifs et de comptables.

Pour conclure

Si vous êtes salarié(e), lors du choix d’une formation, il est possible d’en trouver une finançable par le biais de votre compte personnel de formation (CPF).

Quant à la reconversion professionnelle, il s’agit d’un projet qui doit être mûrement réfléchi. Dans tous les cas, cela nécessite de réaliser certaines concessions, bien que le jeu en vaille généralement la chandelle.

Articles similaires

Commenter