Accueil Fiches métiers Devenir architecte paysagiste

Devenir architecte paysagiste

Un jardin de fleurs dans un parc

Vous êtes attiré par les métiers du paysage, des espaces verts ou urbains ? Vous avez un fort esprit créatif ? Le poste d’architecte paysagiste est peut-être fait pour vous. Voici notre guide pour tout savoir sur cette profession passionnante : quelles sont les missions de l’architecte paysagiste, les qualités requises pour le devenir, la formation à suivre, et les possibilités de carrière.

L’architecte paysagiste : créateur d’espaces extérieurs

L’architecte paysagiste a pour mission de concevoir des espaces extérieurs. Au-delà des simples tâches du jardinier, l’architecte paysagiste imagine l’aménagement des paysages, des jardins, des parcs, etc. Il peut prendre part à la construction et l’agencement d’un nouveau bâtiment, ou bien travailler en rénovation d’un site existant.

Il intervient pour une clientèle très variée. Il peut ainsi être missionné par un particulier pour l’aménagement de son jardin. Ou encore par une collectivité territoriale locale pour la transformation d’un espace urbain tel qu’une place, un jardin public… Il peut aussi être mandaté par une collectivité publique pour de grands chantiers comme l’implantation d’une ligne de train ou d’une autoroute.

Lorsqu’il reçoit une commande, l’architecte paysagiste doit tout d’abord établir son devis. Il doit donc étudier les contraintes environnementales et techniques, pour proposer les solutions les plus adaptées. C’est la phase de conception. Puis il doit établir les documents de présentation : projet, plans, croquis, métrés… Il intervient de la maitrise d’œuvre à la réception des travaux, et assure aussi le suivi du chantier. Il réalise également le suivi administratif du projet, en s’assurant du bon traitement du dossier (déclarations, règlements, aspects juridiques, etc.).

Le métier d’architecte paysagiste est autant un métier de bureau qu’un métier de terrain. Selon l’avancement des dossiers qu’il gère, le professionnel est amené à travailler au bureau sur son ordinateur ou bien à se rendre sur les chantiers pour en suivre l’évolution. Il va également sur les sites pour établir les diagnostics, réaliser les métrages ou encore identifier les besoins et les contraintes.

Quelles sont les qualités requises pour devenir architecte paysagiste ?

L’architecte paysagiste est un professionnel polyvalent. Il aménage des espaces extérieurs en tenant compte des contraintes environnementales et climatiques. Il doit donc avoir de solides connaissances scientifiques. Il doit également maitriser les différents aspects des travaux publics et de l’architecture.

Il doit avoir de bonnes notions en horticulture et une excellente connaissance des végétaux pour les utiliser à bon escient. Parmi ses missions, les tâches administratives ont aussi une place prépondérante. Il doit être un excellent rédacteur, et avoir de bonnes qualités de communication orale. Il est important qu’il maitrise parfaitement les logiciels informatiques de dessin assisté par ordinateur (DAO).

L’architecte paysagiste ne travaille jamais seul. Il est intégré à une équipe formée d’ingénieurs, d’urbanistes, ou encore d’architectes. Il doit savoir communiquer et collaborer avec eux. Enfin, parmi les qualités requises pour devenir architecte paysagiste, la créativité, la rigueur et l’organisation sont des aspects à ne pas négliger. Le professionnel est toujours amené à gérer plusieurs dossiers en même temps, ce qui rend la profession d’autant plus complexe.

Quelle formation suivre ?

Il est indispensable d’obtenir son Bac pour devenir architecte paysagiste, idéalement un Bac S, un Bac STAV (Science et technologie de l’agronomie et du vivant) ou encore un Bac Pro Aménagements paysagers qui sera complété par un BTSA en Aménagements paysagers.

Vous devez ensuite réussir le concours d’entrée de l’une des 5 écoles françaises. Ces écoles sont situées à Versailles, Marseille, Bordeaux, Lille et Blois. Elles vous permettent d’obtenir un Bac+5 avec le diplôme de Paysagiste diplômé d’état (Paysagiste DE).

La formation se fait en alternance. Les étudiants acquièrent ainsi de solides connaissances théoriques, complétées par des stages pratiques dans un ou plusieurs organismes et entreprises.

Il existe d’autres écoles qui proposent des études dans ce secteur, mais le diplôme délivré n’est pas équivalent et ne permet pas de prétendre au titre d’architecte paysagiste. Vous pouvez ainsi devenir Paysagiste-jardinier grâce au Master européen de Paysagiste-Jardinier – ESAJ, ou encore ingénieur en paysage.

Les perspectives de carrière

Le salaire de l’architecte paysagiste débutant s’élève à 1800 à 2000 euros bruts mensuels. Il peut atteindre 4500 euros bruts mensuels en fin de carrière. La rémunération varie également selon son statut. En effet, l’architecte paysagiste peut être salarié du secteur privé, dans une entreprise de paysage ou un cabinet d’architecture. Il peut également être engagé par une collectivité territoriale, ou travailler pour son propre compte.

L’architecte paysagiste peut, par la suite, suivre des formations complémentaires pour améliorer son expérience. Cela lui permet d’élargir également son panel d’offres. C’est ainsi qu’il pourra développer aussi sa clientèle et améliorer sa rémunération.

Le métier d’architecte paysagiste est passionnant et complexe à la fois. Il recouvre des missions très diverses et variées, évitant ainsi la monotonie au quotidien. C’est une profession qui fonctionne avec le secteur du bâtiment et des travaux publics, dont elle dépend fortement. Actuellement, c’est un secteur actif, avec de belles perspectives d’avenir.

Articles similaires

Commenter